« La restauration rapide représente en France 12% du marché de la restauration » a indiqué Bernard Boutboul de Girasic Conseil, à l’occasion de la présentation du prochain VAE Expo qui se tiendra en septembre prochain (11 et 12) au Parc des expositions de la Porte de Versailles – Hall 5. B. Boutboul, qui présentera une analyse de ce marché et des tendances en consommation alimentaire hors domicile, a également souligné « qu’après la segmentation, on assiste à une fragmentation du marché avec en parallèle une mutation profonde du consommateur ». Le ticket moyen en restauration commerciale est de 8 euros. Mais la grande majorité du ticket se situe à moins de 10 euros TTC et boisson comprise. Le ticket super économique ne cesse de progresser, observe B. Boutboul. Le ticket intermédiaire se situant entre 11 et 15 euros (soit 12% des repas), et le ticket luxe aux environs de 50 euros (2%). « Le marché est entrain de s’effondrer par le centre, a souligné B. Boutboul, et l’on assiste à une progression des deux extrémités ». Selon l’expert, le marché de la restauration rapide devrait exploser en France, même s’il le qualifie de « paradoxe français ». En effet, le Français accepte de plus en plus la restauration rapide mais recherche l’équilibre nutritionnel et la gourmandise, la tradition et l’innovation, les plaisirs de la table dans ces nouveaux lieux de consommation qui ne s’y prêtent pas forcément. D’où l’intérêt aussi pour offrir des lieux plus design. Le Français prend 1 repas sur 7 à l’extérieur de chez lui, alors que l’Espagnol en prend 1 sur 6, l’Anglais 1 sur 3 et l’Américain 1 sur 2. En France pour 1 hamburger acheté, il se vend 9 sandwichs et 16 pizzas.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support