Pendant ces quatre jours, le salon leader mondial de l’industrie du verre, de la construction de machines et de l’artisanat verrier mettra en avant trois thèmes, à savoir «durabilité et efficience énergétique comme exigences majeures», «technologies innovantes limitant les pertes en énergie» et «solutions nouvelles de fabrication et d’application du verre». Ces thèmes seront représentés à travers les innovations et les tendances des 1200 exposants dont 780 de nationalité étrangère (44 françaises) et 116 opérant dans le secteur du verre creux dont 11 sociétés françaises. Spécialisée dans la production d’accessoires de moules destinés à la fabrication de bouteilles et pots en verre, la société française Novamoules exposera son savoir-faire (stand 13A04). Outre sa production standard, la société propose un niveau d’expériences et d’expertises reconnues dans deux pôles technologiques : d’une part la métallisation de tout type de métal, utilisant les procédés plasma (plasma transfer arc), projection-fusion (par pistolet ou chalumeau), laser et tig (tungsten inert gas), sur moules, moules de bague, rondelles, poinçons, et d’autre part l’usinage de formes spécifiques nécessitant l’utilisation du 3D, la réalisation de gravure circulaire en creux ou en relief. Au cours des deux dernières années, la société a déployé un programme soutenu d’investissement et de formation technique.
Un espace de 2500 m², situé en plein coeur du salon, sera réservé aux 60 conférences et ateliers dont notamment la «Glass technology live» qui portera sur l’environnement et l’énergie à travers des matériaux en verre conçus de manière responsable (verre avec des enduits multifonctions). L’offre Glasstec 2010 sera plus condensée comparée à la précédente édition de 2008 (63 000 m² au lieu de 68 000 m²), avec une conception des halls qui se veut mieux structurée. En attirant le même nombre de visiteurs qu’en 2008, à savoir 55 000 personnes, Glasstec espère faire face à la crise. «Un chiffre qui devrait facilement être atteint car 97% des visiteurs se disent satisfaits de l’offre de Glasstec» conclut J. Schäfer.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support