Les films produits par ce site ne correspondent plus à la stratégie de développement de la société. Avec l'arrivée de nouveaux producteurs de BOPP sur le marché mondial avec des coûts structurels faibles, Treofan veut centrer désormais sa production sur les films techniques de haute technicité, accroître sa flexibilité, offrir un haut niveau de service et de qualité, et garantir une croissance continue de ses activités, déclare le groupe. Dans ce contexte, il veut se recentrer sur les films dédiés à l'industrie de l'électronique, du tabac, des étiquettes IML et conserverait très peu d'applications emballage. Le groupe déclare être en discussion avec plusieurs repreneurs potentiels. Parmi ces investisseurs industriels, qui connaissent bien le secteur d'activité et le métier, les négociations seraient bien avancées avec l'un d'entre eux. Une décision devrait être prise vers la mi-octobre. Le site belge conservera des liens étroits avec le groupe Treofan, à la fois en termes de production (20000 tonnes de BOPP seraient réservés pendant encore deux ans au groupe Treofan) et de zone de commercialisation : l'entité belge disposera de droits de distribution des produits Treofan au Benelux, pour les clients achetant moins de 50 tonnes de BOPP par an. Cet accord garantit une stabilité du site de production belge, et permettra au nouveau propriétaire de développer de façon progressive ses propres activités.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support