Ce qui veut dire que nombre de développements qu’intègre la machine répondent aux derniers critères définis par la FDA en matière de remplissage aseptique. «Dans ce domaine, les spécifications américaines sont beaucoup plus sévères que les européennes» assure Serac. La zone de stérilisation a notamment été entièrement revue. Le traitement des bouteilles ne se fait pas à l’acide péracétique comme c’est le cas des versions SAS 3 et 4 mais au H202 et de manière contrôlée. Le peroxyde d’hydrogène – introduit à la demande du client - est pulvérisé à une température de 110°C sur les parois intérieures et extérieures de la bouteille. Cette pulvérisation est contrôlée par une sonde (brevet déposé par Serac) qui surveille le taux de concentration et la température du mélange H2O2. Si un écart est observé par rapport aux paramètres enregistrés, la bouteille est écartée. Ce procédé permet d’éliminer les bouteilles insuffisamment décontaminées et celles qui auraient reçues une trop forte dose évitant ainsi les problèmes de rétention de l’H2o2 dans le produit conditionné. Autres nouveautés mises en avant : l’installation d’un nouveau peson sur le carrousel de remplissage, et le thermoscellage des bouteilles. Le profil du nouveau peson permet un nettoyage à 100%, ne présente aucune zone de rétention, et les parties mécaniques sont parfaitement isolées, étant situées sous le châssis de la machine. La conception du poste de thermoscellage a, elle aussi, été revue pour offrir un nettoyage à 100%. Plus globalement, la machine SAS4 FDA Ready, qui sera livrée prochainement, se distingue par une conception spécifique étudiée pour assurer une hygiène et une sécurité optimum. Elle va conditionner des bouteilles en PEhd 6 couches destinées à du lait infantile.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support