D’ici 2050, la population mondiale devrait franchir le cap des 9 milliards d’individus et la demande de denrées alimentaires, d’aliments pour les animaux et de fibres augmenter de 70 %, selon les prévisions. Pour se développer dans ces conditions, les économies n’auront d’autre choix que d’utiliser les ressources naturelles d'une manière beaucoup plus efficace. Dans ce contexte, la Commission envisage de revoir les politiques européennes en matière de consommation et de production durables-CPD. Au préalable, elle lance une vaste consultation publique (qui durera jusqu’au 3 avril) sur les politiques, les actions et améliorations à mener dans quatre grands domaines :
- la conception des produits, le recyclage et la gestion des déchets, etc.;
- les marchés publics écologiques (qui consistent à encourager les organismes publics à privilégier des solutions respectueuses de l'environnement);
- la performance environnementale des produits (empreinte écologique des produits - EEP);
- la performance environnementale des organisations (empreinte écologique des organisations - EEO).
La consultation passe en revue les principaux aspects des politiques de l’UE, ce qui explique pourquoi elle comporte une cinquantaine de questions. La moitié d'entre elles environ s’adresse aux pouvoirs publics, associations professionnelles et les entreprises privées, et l’autre moitié au grand public. La consommation et la production durables (CPD) ainsi que la politique industrielle durable (PID) s’inscrivent dans le contexte de la stratégie «Europe 2020».

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support