La nouvelle norme offre aux entreprises un ensemble de critères d’analyse pour mettre en œuvre la meilleure solution d’authentification pour leurs biens matériels. Sans définir un moyen unique d’authentification, l’ISO 12931 propose une approche adaptable à tous types d’organisations afin qu’elles définissent «leur» propre méthode pour lutter contre la contrefaçon de leurs produits et qu'elles puissent évaluer et comparer les solutions du marché.

Les acteurs français qui ont travaillé à l’élaboration la norme NF ISO 12931 : Advanced Track and Trace, BNAE (Bureau de Normalisation Aeronautique et Espace), CCFA (Comité des Constructeurs Français d'Automobile), DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), DG des douanes et droits indirects, FIEEC (Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication), Gendarmerie Nationale – SAP, GIFO (groupement des industriels et fabricants de l’optique), Hologram Industries, Imprimerie Nationale, INPI (Institut national de propriété industrielle), Pôle traçabilité, Prooftag, Thalès Security systems SAS et MINEFI/DGCIS (Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services)/SCD/SQUALPI (Sous-Direction de la qualité pour l’industrie et de la normalisation).
La commission AFNOR qui a travaillé sur la norme ISO 12931 poursuit ses travaux sur des sujets connexes pour renforcer la capacité de lutte contre la contrefaçon et les fraudes. La contribution de tous les acteurs concernés est nécessaire.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support