Le chiffre d’affaires consolidé de PSB Industries sur neuf mois au 30 septembre 2012 est stable à 186,4 millions d’euros (+0,3 %) et en retrait de 1,0 % à tcc.

La rentabilité opérationnelle au 30 septembre 2012 est de 7,3 % (vs 7,4 % à fin juin 2012 et de 9,7 % au 30 septembre 2011). Cette évolution résulte pour plus de la moitié d’une baisse d’activité dans la chimie de spécialités. Elle est également impactée par le mix produits, une pression sur les prix de vente dans quelques segments d’activités et une augmentation continue des coûts de certaines matières premières et de l’énergie.

Le ratio endettement net sur fonds propres est en augmentation par rapport à fin décembre 2011 (107 % vs 90 %). Il est lié à des investissements significatifs dans les métiers de la chimie de spécialités (7,3 M€) et de la cosmétique parfumerie (11,1 M€). Ce ratio devrait être proche de 100 % à fin décembre 2012.

Perspectives. Les ventes devraient continuer de progresser légèrement sur le quatrième trimestre, tirées par les lancements de nouveaux produits dans l’activité emballage cosmétique parfumerie, et l’année 2012 montrera ainsi une très légère croissance par rapport à 2011.
La rentabilité opérationnelle de l’exercice 2012 devrait être proche de celle du premier semestre 2012 grâce notamment à la poursuite des actions d’optimisation industrielle. Ces perspectives sont en ligne avec les attentes révisées du groupe suite à la faible progression des ventes en emballage sur mesure, aux retards pris sur le marché de l’éclairage et sur les projets d’innovation. Le groupe PSB Industries a lancé avec l’aide de cabinets spécialisés une réflexion stratégique sur chacun des métiers et un projet portant sur l’amélioration du besoin en fonds de roulement. «Nous attendons dès 2013 une optimisation de l’ensemble des opérations et une amélioration du cash flow qui permettront la réduction de l’endettement net et le financement de nouveaux développements. Enfin les investissements réalisés en France et aux Etats-Unis durant l’année 2012 porteront leurs effets au cours du prochain exercice» indique la direction.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support