En matière de packaging, le laboratoire Expanscience mène la politique dite des « 3R » (réduire, remplacer, recycler) qui consiste à développer ses produits en réduisant la quantité de matériaux utilisés, en remplaçant certains matériaux vierges par des éléments recycles, ou en retirant les matériaux empêchant la recyclabilité des emballages.

Texte AlternatifAinsi, le poids des emballages de ses produits a progressivement diminué. La réduction du grammage des flacons de Lait de toilette 750 ml Mustela (photo) a permis une diminution de 9 tonnes de la consommation annuelle de plastique ; la capsule des soins Boréade de la gamme Noviderm est sans colorant ni conservateur, et a été allégée de 21%. Par ailleurs, le laboratoire a intégré progressivement des matières recyclées dans les tubes et flacons de ses produits, tout en préservant leur qualité et leur innocuité. Notamment, certaines références des gammes Stelatopia ou Solaires de la marque Mustela, entraînant ainsi une réduction de 4 tonnes annuelle de sa consommation de plastique vierge.
L’ensemble des notices des produits cosmétiques a également été supprimé, et les informations sont désormais imprimées avec des encres à base d’huiles végétales en recto-verso sur les étuis (lorsque ces derniers sont conservés).
Texte Alternatif
Entre 2005 et 2011, la gamme Mustela Bébé a connu un certain nombre d’évolutions visant à répondre aux enjeux d’éco-conception. Ainsi, dès 2005, la recyclabilité des flacons forme spécifique Mustela (toutes tailles) a été étudiée et a confirmé que 100% des flacons deviennent recyclables. En 2008, la cale de certains flacons a été supprimée, tout comme l’étui des Laits de toilette 200 ml.

Expanscience a progressivement retiré le fardelage de l’ensemble des produits Mustela Bébé entre 2008 et 2010, et à partir de 2009, les étuis des produits ont été allégés et les notices supprimées. Entre les années 2010 et 2011, le poids du flacon du Lait de toilette 750ml a été réduit de 13% et le grammage des manchons des flacons a diminué de 16%. Autre exemple, depuis 2011, la quantité de paquets de lingettes dermo-apaisantes Mustela Bébé conditionnée par carton a été doublée, passant de 12 unités à 24 par carton. Ces évolutions échelonnées sur six années sont notables, et ont concouru à l’amélioration de l’impact environnemental des produits de cette gamme.

Entre 2007 et 2011, la politique menée par Expanscience a permis de diminuer la quantité de matériaux utilisés de 99,5 tonnes de papier et carton et de 40,5 tonnes de plastique vierge. Désormais, 100% des étuis dermo-cosmétiques sont imprimés avec des encres à base d’huiles végétales et 100% des flacons Mustela Bébé sont recyclables. La réduction des emballages a eu un impact direct sur la logistique des produits. Elle a permis de rationnaliser la quantité de produits conditionnés par carton et par palette et d’augmenter le volume transporté par camion, diminuant ainsi leurs émissions de gaz à effet de serre. A titre d’exemple, la réduction des packagings a permis entre autres d’augmenter de 52,4% la capacité de transport des palettes pour l’huile de bain Stelatopia de Mustela Dermo-Pédiatrie.

Forts de ces améliorations, le Laboratoire Expanscience s’est fixé comme objectif que les produits Mustela et Noviderm soient éco-conçus en 2015.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support