Les entreprises papetières recyclant des papiers graphiques (journaux, magazines, papiers bureautiques…) s’approvisionnent pour partie au travers de contrats les liant à des collectivités.

Lorsque, pour des raisons diverses, un papetier n’est plus en mesure de réceptionner des papiers collectés et triés (incident technique, …) un engagement de reprise solidaire existe entre les entreprises membres de Revigraph.

En cas d’impossibilité avérée, la demande de déclenchement de ce mécanisme de garantie de reprise par les entreprises consœurs peut se faire en contactant l’organisme collectif dont l’une des missions est de ne laisser aucune tonne «orpheline» sur le territoire. Grâce à ce mécanisme, les collectivités territoriales sont assurées de disposer d’un «filet de sécurité» pour la reprise de leurs papiers et ce jusqu’à ce que l’usine du papetier subissant un empêchement soit de nouveau opérationnelle.

Entreprises membres de Revigraph : UPM, Norske Skog, Greenfield, DS Smith, OFEC Cellulose de la Loire, Novatissue, Arjowiggins.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support