Lancé en novembre, Atelyn représente un investissement R&D de plus de 3,4 M€ sur 3 ans.Il bénéficie d'un co-financement public dans le cadre du Fonds Unique Interministériel (FUI20) à travers la DGE, la BPI, et les Conseils Régionaux de Champagne Ardenne et Haute-Normandie. Il se distingue par la mise en commun d'expertises industrielles et académiques différentes et complémentaires, et associe plusieurs briques technologiques complémentaires.

La partie industrielle est représentée par les sociétés : Albéa Services (production d'emballages et d'articles de conditionnement), Sorepack (production d'emballages et barquettes alimentaires en cellulose), Autajon (impression numérique), ATT et P&P (édition de code de traçabilité aux usages multiples) et DocaposT et P&P (stockage et sécurisation des flux d'information).

La partie académique (sécurisation de l'ensemble du système) comprend : le CESI - Laboratoire Lusine (interopérabilité du système et gestion des Big Data), Greyc (cryptographie homomorphe et cryptocalcul) et LIFO-SDS/INSA (sécurité des architectures Cloud et des terminaux mobiles).

Les «Atelyn» intègreront un code de traçabilité unique pour chaque objet, lisible par un smartphone et donnant accès à des informations ciblées pour le consommateur final (informations commerciales et/ou confirmant l'authenticité du produit acheté), des informations spécifiques pour tout acteur des unités de fabrication, de conditionnement de ces emballages, ou de la chaîne logistique (équipes de production ou équipes commerciales par exemple), des informations règlementaires pour les services douaniers, les équipes de contrôles sanitaires.

Les résultats du projet permettront à chaque partenaire industriel de renforcer son expertise dans son propre métier et de bénéficier des retombées scientifiques et économiques du projet par le développement d'un nouveau service ou d'un nouveau produit.

Le Pôle de Compétitivité Transactions Electroniques Sécurisée-TES, créé en 2005, regroupe plus de 130 acteurs : grandes entreprises, PME-PMI, laboratoires de recherche, universités, écoles d'ingénieurs, des collectivités locales et divers organismes. Ce Pôle s'organise autour de 8 départements thématiques : Sans contact & Mobilité, Identité numérique & Sécurité, Futurs moyens de paiement, Microélectronique, Machine to Machine sécurisé, e-Santé & Domotique, e-Tourisme & Patrimoine, Collectivités connectées.
Depuis 10 ans, le Pôle TES, qui a labellisé 200 projets collaboratifs, soutient l'innovation et favorise le développement des projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) innovants.

Le CESI, groupe d'enseignement supérieur et de formation professionnelle, qui est spécialisé dans la formation des cadres, agents de maîtrise, ingénieurs, techniciens et experts métiers, compte 25 établissements en France et 750 salariés. Ses activités de recherche se déclinent aujourd'hui dans trois laboratoires : LIEA (Laboratoire d'Ingénierie des Environnements d'Apprentissage), IRISE (Institut de Recherche en Innovation et Sciences de l'Entreprise) et LUSINE (Laboratoire sur les Usages Informatiques et Numériques de l'Entreprise) qui développe des activités de recherche dans les champs de l'intelligence ambiante, des environnements virtuels et augmentés, de la modélisation et de l'optimisation des systèmes complexes et de la fouille de données. Ces domaines de recherche sont principalement centrés sur les usages et identifiés à partir des besoins industriels.

Une partie de ces activités de recherche est également adossée à la nouvelle chaire d'enseignement et de recherche CISCO-CESI «industries et services de demain».

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support