Texte AlternatifLa réduction de l’impact environnemental des bouteilles reste une préoccupation forte des industriels des boissons. Eaux, jus de fruits, soft drinks, vins et spiritueux… tous les types de boissons sont concernés, mais à des niveaux divers. «Les marques de vins et spiritueux commencent à peine à passer du verre au PET» observe Nicolas Moufflet, pdg-fondateur de Lyspackaging. «Elles y viennent d’autant plus facilement que nous leur proposons des designs très variés et, depuis peu, des modèles brevetés de bouteilles en PET, intégrant par exemple des bagues plates pour accepter des bouchons à tête en liège ou synthétique…». Ainsi, une carafe en PET ou en bioplastique (en l’occurrence du PLA) avec un bouchon en liège ne pèse plus que 50 g contre 1 kg si elle était en verre, et une miniature de cognac ne pèse plus que 10 g contre 130 g en verre. Née en janvier 2015, cette jeune société a déjà conçu des bouteilles à base de PLA pour des jus de fruits ultra-frais non traités. Pour la marque Ben & Scott Juice, elle a développé une bouteille de 500 ml, trapue et ronde, aux parois lisses et gravées dans le bas (photo). Alors que la gamme est déjà lancée, des développements sont en cours pour que le bouchon soit aussi d’origine végétale. Un même type de travail est en cours pour les jus de fruits signés Just.

Extrait de la revue n° 606 - Mars 2016. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support