Foodwatch rapporte que «sur son blog, Michel-Edouard Leclerc vient de s’engager à éliminer ces MOAH d’ici mi-2017 sur ses marques propres (Marque Repère, EURco+), et à respecter une limite à la présence de MOSH dans ses produits. Il affirme, par ailleurs, avoir posé des exigences claires auprès des grandes marques vendues dans ses supermarchés».

«Foodwatch salue l’engagement de E.Leclerc, alors même qu’aucune réglementation ne protège aujourd’hui les consommateurs contre les dangers des hydrocarbures dans les aliments. Nous appelons maintenant le gouvernement, les autres marques et distributeurs à prendre leurs responsabilités et à faire de même» a commenté Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch France.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support