Au Luxe Pack Monaco, Texen avait annoncé plusieurs innovations. Au salon PCD, qui a fermé ses portes hier soir, la société a levé le voile sur quelques unes d’entre elles (plus d’infos dans un prochain n°ED).

PSB Industries a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 377 M€, en progression de + 14,5% (- 4,0% à TCPC), bénéficiant de la contribution des croissances externes pour + 66 M€ et avec des effets de change qui ont affecté l’activité à hauteur de - 5 M€. Au cours du 4ème trimestre, le chiffre d’affaires s’est établi à 93,6 M€, en progression de +19,9% (+ 7,9% à TCPC) par rapport à la même période en 2015.

Le pôle Luxe & Beauté, le premier du groupe, annonce un CA en progression de 32,5%) à 192 M€, notamment porté par l’acquisition de Topline (54,9 M€) et ce malgré des effets de change négatifs (- 2,7 M€). Le recul d’activité à TCPC (- 3,2%) sur 2016 est consécutif au calendrier des lancements et aux dynamiques commerciales contrastées des produits finis en réseaux de distributions, tant en Europe qu’en Amérique. L’intégration de Topline permet au pôle de compléter sa proposition de valeur et de se positionner en réel Solution provider global. Au 4ème trimestre, le pôle a connu une forte activité (+ 9,4% à TCPC) dynamisée par des ventes importantes d’outillages.

Le pôle Agro-alimentaire & Distribution affiche un retrait de 9,3% de son CA par rapport à 2015. Celui-ci s’est établi à 44,5 M€. Sur un marché atone, l’exercice a été marqué par l’arrêt de contrats à moindre valeur ajoutée, la fin de vie programmée de références historiques et une modification temporaire de supply chain pour un client en agro-alimentaire. En 2016, le pôle a réalisé des investissements de modernisation et d’optimisation industrielle qui soutiendront l’activité 2017.

Le pôle Santé & Industrie déclare un chiffre d’affaires à 100,1 M€, en hausse de 7,8% sur 12 mois. Elle bénéficie de l’annualisation de l’activité Plastibell reprise en mars 2015 qui compense l’impact négatif des effets de change (- 2,3 M€). Sur 12 mois, l’activité décroît de 1,8% à TCPC, affectée par un cadencement défavorable des livraisons et un recentrage stratégique du portefeuille clients/produits, le pôle renforçant sa position sur les marchés les plus porteurs, tels que les dispositifs médicaux ou l’aéronautique en France et en Amérique.

Chimie de Spécialités : confirmant la mutation en cours de son activité autour d’un mix produits toujours plus technique, le pôle décroît de 5,4% sur 12 mois. Au 4ème trimestre, la forte croissance des nouveaux marchés (LED haute puissance, polissage micro-électronique, céramiques) met en évidence la montée en puissance des oxydes spéciaux et la substitution de l’éclairage traditionnel qui représente désormais moins de 40% de l’activité.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support