Désormais, l'objectif principal de l'industrie est de se préparer pour respecter les échéances de la directive «médicaments falsifiés» (FMD) de l'UE, satisfaire les exigences propres à chaque pays, dans les délais impartis.

Par ailleurs, il faudra également œuvrer à minimiser les coûts dus aux rappels et décourager les faussaires tout en préservant l'intégrité des marques pharmaceutiques, utiliser le graphisme pour améliorer l'observance des patients et relever des défis tels que l'inclusion de nouveaux codes-barres sur les emballages, expliquent les organisateurs du séminaire, Pharma IQ, une division de IQPC.

Parmi les conférenciers experts seront présents, notamment : Tina Schuleit, Lundbeck ; Nadine Zimmermann, spécialiste du, Medinova ; Horst Kastrup, conseiller principal en matière de réglementation, MEDA Pharma ; Ruxandra Rogosca, médecin, docteur, responsable mondiale de la pharmacovigilance, Omega Pharma Corporate ; Johan Verhaeghe, chef de projet FMD, Medicines for Europe et Géraldine Lissalde-Bonnet, directrice des politiques publiques, GS1 Global Office.

Pharma IQ, une division de IQPC, est une communauté internationale qui s'adresse aux professionnels du secteur pharmaceutique.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support