Pour la variété des produits du producteur (nouilles, spaghetti, macaroni, linguines, cheveux d’ange, penne, rouleaux de pâtes pour cannelloni, bandes de pâte pour tortellini, spaetzle...), huit lignes de conditionnement cohabitent, chacune intégrant une peseuse Ishida.

Une telle diversité de pâtes aux formes et niveaux de fragilité hétérogènes implique des machines polyvalentes.

Chaque système vibratoire des machines s’ajuste automatiquement en fonction des caractéristiques d’écoulement du process. Les bennes ont reçu un revêtement spécial et les trémies de décharge observent un angle peu profond. Ces adaptations garantissent, non seulement une décharge plus douce, mais aussi une réduction des nuisances sonores.

Texte AlternatifDeux des huit associatives à 16 têtes sont divisées en 2 parties qui fonctionnent en partenariat avec leur propre ensacheuse. Les deux moitiés travaillent indépendamment : lorsque le film d’une ensacheuse doit être remplacé, la seconde partie continue à fonctionner. Autre avantage : ces deux peseuses 16 têtes ont reçu une rangée de bennes d’assistance permettant à chaque moitié de la peseuse de conserver précision et cadence (proche du zéro par rapport au poids cible, 50 pesées/minute).

Le nettoyage ne nécessite que 30 minutes par peseuse.

La société a acheté sa première peseuse associative Ishida à la fin des années 1980.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support