En volume, le marché des canettes enregistre une baisse des unités vendues de -1% sur un an (1). Sa progression a été ralentie au 3ème trimestre 2017 par une météo estivale peu favorable mais le 1er semestre a connu une croissance de 1,3% par rapport à la même période en 2016. Météo qui a joué sur le marché des softs drinks et de la bière, deux gros conditionneurs de canettes.

Ainsi, entre mi-juin et mi-septembre, le marché de la bière a reculé de 3% en volume. Fin septembre, il a vu sa croissance divisée par deux par rapport à juin, respectivement à 3,1% contre 7,2%.
Malgré tout, plus d’une bière sur quatre est vendue en canette, et la part de marché est de 27,2% (chiffre basé sur le volume) en 2017.

Le marché des soft drinks a lui aussi subi les effets météorologiques peu favorables. Entre mi-juin et mi-septembre, il a reculé de 6,3%, avec un effet négatif sur les canettes puisque fin septembre, par rapport à juin, le recul en volume a été de -1,7% contre 1,2%.

Texte Alternatif

Les colas perdent de la croissance, les thés glacés progressent. En revanche, la désaffection des consommateurs pour les colas joue sur le marché des boîtes-boisson. Elles représentent désormais moins de 50% des volumes du marché des soft drinks, une perte de -9% en deux ans.
En revanche, sur le marché des thés glacés, les boîtes-boisson observent une augmentation de 15% alors que le marché, lui, a gagné 11%.

Texte AlternatifLe petit format plébiscité et le slim progresse. Les canettes en petit format ont le vent en poupe. Elles obtiennent la première place du podium des emballages boissons petits formats les plus consommés par les Français avec 71%, loin devant ceux en verre (49%) et en plastique (34%)(2).

Quant à la canette slim/seek (boîte plus fine et plus haute), elle représente désormais 27% des volumes de soft drinks consommés en France, soit plus d’une boîte sur quatre. Même si le format 33 cl standard reste le numéro un des canettes consommées (par plus de 8 consommateurs sur 10) (2), on observe une progression pour le format allongé, avec environ 20% des cannettes remplies en France en 2016 contre 8% en 2014.

Au chapitre tri des emballages, selon l’enquête du CSA, 76% des consommateurs disent jeter leur canette dans la poubelle dédiée au tri des emballages. «Une belle progression par rapport à l’année 2010, où ils étaient 66% à déclarer le faire, et par rapport à 2013, où ils étaient 71%».

Si un peu moins de la moitié des Français interrogés dit avoir connaissance de l’infinie recyclabilité de la canette, 8 sur 10 estiment que la présence du logo «Metal recyclable à l’infini» lors de l’achat est importante et qu’elle pourrait améliorer l’image de la marque sur laquelle elle est apposée.

(1) Source : IRI CAM à septembre 2017 vs 2016 ventes en magasins.
(2) Source : Enquête GIE La Boîte Boisson / CSA 2017 menée du 22 août au 1er septembre 2017 auprès d’un échantillon représentatif de 1006 personnes, âgées de 16 à 69 ans.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support