GPack justifie la «nécessaire étape de réorganisation» de l’activité Coffret en raison «d’une production rendue cyclique par le mouvement des campagnes promotionnelles», ce qui implique «immanquablement» de réduire des coûts fixes et de gagner en productivité.

Pour atteindre cet objectif, GPack a pris plusieurs mesures. Le groupe a opéré d’une part, une recapitalisation d’Alliora à hauteur de 7 millions d’euros en novembre dernier, et d’autre part une première phase d’investissement de 1,9 million.

Ce qui se traduit par l’arrivée en avril prochain de 4 machines Emmeci, dernière génération, en remplacement de modèles plus anciens. En parallèle, un équipement de découpe spécifique, dédié à la fabrication de coffrets à angle droit, s’ajoute au parc machine du site de Fougères.

Pour GPack, «ces nouveaux équipements associés à la réorganisation de l’atelier de montage doivent permettre d’accroître la cadence et la qualité de production d’Alliora».

La direction d’Alliora a lancé, indique le communiqué, «le processus d’information-consultation et de négociation avec les représentants du personnel portant sur ce projet de réorganisation, ainsi que sur la mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi».

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support