Cette opération permet à Saica de consolider sa position de leader du marché du papier recyclé pour carton ondulé en Europe et en Afrique du Nord, note la direction du groupe espagnol.

L’opération lui permet d’accroitre sa capacité de production de papier pour ondulé. Celle-ci va passer de 2,5 de tonnes de papier à 3.3 millions de tonnes, avec les 800 000 tonnes apportées par le groupe français. «Ce qui placera Saica parmi les leaders de la fabrication de papier recyclé pour carton ondulé en Europe» indique la direction.

Texte AlternatifAvec ce rachat, Saica acquiert également une capacité supplémentaire de production de carton ondulé de 360 millions de m2. Le groupe se place désormais au troisième rang des fournisseurs d’emballages en carton ondulé sur le marché français.

Commentant l’opération, la direction du groupe espagnol considère que cette transaction et les synergies créées par ce nouvel ensemble, tant dans le secteur du papier pour ondulé que dans celui du carton ondulé, vont lui permettre «d’accroître la valeur de ses solutions d’emballages sur les marchés français et européens, via l’optimisation des matériels et des coûts logistiques de ses clients, tout en réduisant l’impact environnemental».

Emin Leydier, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 378,4 millions d’euros et qui emploie 1028 personnes, compte huit sites industriels en France dont deux sites comprenant 3 machines à papier, 4 cartonneries et 2 transformateurs.

Texte AlternatifLe groupe Saica opère à travers quatre divisions : la division Saica Paper (papier recyclé pour ondulé-ppo) qui compte 4 sites en Espagne, France et Royaume-Uni et un total de 7 machines à papier; la division Saica Pack (emballage carton compact et ondulé) qui réunit 47 sites de production de carton ondulé en Espagne, Portugal, France, Italie, Royaume-Uni, Irlande et Turquie; la division Saica Natur qui, centrée sur la collecte et le recyclage du papier, regroupe 49 sites en Espagne, au Portugal, en France et au Royaume-Uni et la division Saica Flex qui opère sur l’emballage souple avec 12 sites. Au 31 décembre 2016, son chiffre d'affaires s'élevait à 2,382 millions d'euros.

Saica devient l’actionnaire majoritaire, le rachat incluant certains des fonds First Eagle destinés aux investisseurs américains, et les actionnaires familiaux issus des familles Emin et Leydier.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support