Basf lève donc la clause de force majeure qu’il avait prise en octobre dernier. Un dĂ©faut dans le circuit de chauffage de l'usine avait entrainĂ© une « faible quantitĂ© » d'huile thermique dans le processus de production, rappelle Basf. Outre ecoflex®, le produit dĂ©rivĂ© ecovio® avait Ă©galement Ă©tĂ© touchĂ©.

Les dernières traces ayant été éliminées, BASF reprend ses livraisons, tout en précisant que les niveaux de stocks restent très bas. Dans ces conditions, les nouvelles commandes ne pourront donc pas être livrées dans les délais prévus.

En 2017, Basf a réalisé un chiffre d'affaires de 64,5 milliards d'euros.

"Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support''