«Susciter, d’ici l’été 2018, des engagements volontaires concrets et significatifs visant à organiser une ambition de filière, incluant des objectifs de volumes d’intégration de matière plastique issue de déchets dans notamment le secteur de l’emballage» tel est l’objectif fixé par la FREC dans sa 1ermesure qui en contient - rappelons le - 50.

Pour ce faire, l’ensemble des acteurs (fournisseurs de matières vierges, fabricants de produits, metteurs sur le marché, collecteurs et gestionnaires de déchets) doivent travailler sous l’égide du ministère de l’Économie et des Finances et du ministère de la Transition écologique et solidaire à l’élaboration d’engagements d’utilisation de matières plastiques recyclées sur différents types de résines utilisées : polystyrène-PS, polyéthylène-PE, polypropylène-PP, polychlorure de vinyle-PVC, et autres résines (PMMA…).

Le PEbd est une des résines plastiques les plus utilisées dans le domaine de l’emballage. Aussi dans ce contexte, Elipso est un des co-animateurs du groupe de travail qui leur sera consacré, ainsi que du groupe polystyrène PS. Les travaux ont déjà démarré et devraient aboutir à des préannonces début juin.

«Nous participons à ces travaux de façon très positive, nous a confié Emmanuel Guichard, délégué général d’Elipso. C’est pourquoi nous sommes actuellement en train de recenser auprès de nos adhérents toutes leurs solutions qui intègrent un pourcentage de recyclé post-consommateur. Nous les référencerons dans un catalogue».

Ce travail va permettre d’élaborer un axe de travail pour définir des engagements applicables d’ici 2022. Fondé sur les références déjà mises en œuvre par les industriels de l’emballage, il tiendra compte également des progrès technologiques opérés dans le recyclage.

«Elipso et ses adhérents veulent des accords qui fixeront une fourchette d’intégration entre tel et tel pourcentage de recyclé post-consommateur dans les résines Pebd».

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support