Les engagements volontaires concernent d’une part, le volume de plastique recyclé d’ici 2025, et d’autre part la part de recyclé dans les produits et notamment les emballages.

S’agissant du plastiques recyclé, les engagements volontaires chiffrés supplémentaires visent une augmentation globale de 300 000 tonnes dont 275 000 tonnes de matière plastique recyclée (MPR) incorporées dans les produits - sur ce tonnage la part qui revient à l’emballage est de 188 000 tonnes de MRP (chiffre ministères), et 25 000 tonnes de collecte supplémentaire. Ce chiffre constitue un doublement du taux actuel d’incorporation de matières premières issues du recyclage dans les produits fabriqués.

Pour le moment, les ministères n’envisagent pas de contrainte mais resteront vigilant. Un comité de suivi va être mis en place pour s’assurer de la disponibilité de la résine recyclée au niveau national, de la qualité et de la traçabilité de la résine recyclée et de la compétitivité du prix de la résine recyclée/vierge.

Texte AlternatifParmi les signataires de l’engagement en faveur de 100% de plastiques recyclés en 2025 et d’introduire du recyclé dans leurs emballages on relève des distributeurs (Carrefour, Auchan), des marques de PGC ou des organismes de branche (Cristaline, Danone, Nestlé, Unilever, L’Oréal, Lesieur, Syndifrais, Boissons rafraichissantes de France…) mais aussi le secteur de l’emballage à travers les associations professionnelles comme Elipso, Valorplast, Knauf Industries, PlasticsEurope…
On compte aussi dans les engagés le secteur automobile et du bâtiment.

Texte AlternatifLes Secrétaires d’Etat, Delphine Geny-Stephann - ministère de l’Economie et des Finances et Brune Poirson - ministère de la Transition écologique, ont toutes deux souligné la dynamique collective enclenchée pour - comme l’a dit Dominique Mangin, président du CME Confédération des métiers de l’environnement - montrer que le plastique n’est plus un déchet mais une ressource.

Toutes les entreprises et organismes - ces premiers Ambassadeurs de la Feuille de Route de l’Economie circulaire pour reprendre le propos de Brune Poirson - qui ont participé aux groupes de travail précédant cet engagement sont unanimes pour reconnaître l’intérêt de travailler ensemble pour mieux se comprendre et avancer plus vite.

Plus d’infos dans un prochain numéro d’Emballage Digest.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support