Le document passe en revue, par des faits et chiffres, toutes les actions menées depuis plus de 20 ans aussi bien en amont de la réalisation du produit emballé (notamment l’éco-conception) qu’en aval avec les réalisations pour valoriser l’emballage après consommation (recyclage, compostage, valorisation énergétique).

«Ainsi, jusqu’en 2000, indique le document du CNE […], on observe une progression de la consommation de produits emballés par habitant qui, couplée à l’augmentation de la population française, conduit à une croissance moyenne annuelle de 2,7% des tonnages d’emballages mis en marché. Depuis 2001, le ratio de consommation d’emballages (tout type d’emballage) par habitant se stabilise autour de 200 kg/hab./an.

Cette stabilisation s’explique en particulier par les efforts faits pour réduire, à fonctionnalités équivalentes, les quantités d’emballages utilisés (cf. catalogue des cas de prévention sur le site du CNE et le catalogue des cas de prévention de Citeo). Elle est également liée à la progression régulière de la part des matériaux les plus légers».

Ce document qui est aussi téléchargeable sur le site du CNE.

Le Conseil National de l’Emballage, qui réunit depuis 1997 l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur des emballages, élabore et diffuse les bonnes pratiques de conception, de commercialisation et d’utilisation de l’emballage des produits.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support