En avril dernier, Carbios avait déjà divisé par trois la durée d’hydrolyse du PET en atteignant un taux de conversion de 97% en 24 heures. «Ces nouveaux résultats confirment et renforcent la compétitivité industrielle de notre procédé enzymatique transformation de déchets plastiques PET en nouveaux plastiques vierges» souligne la société.

En poursuivant l’optimisation de ses enzymes propriétaires, en collaboration avec les équipes du Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes Biologiques et des Procédés (LISBP) et celles de Toulouse White Biotechnology (TWB), Carbios estime avoir atteint aujourd’hui «un taux de conversion unique au monde dans le recyclage du PET par voie enzymatique».

Ces avancées s’accompagnent aujourd’hui de la montée en échelle du procédé au travers du pilotage de l’hydrolyse du PET en réacteur de 1 000 litres, en collaboration avec le CRITT Bio-Industries.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support