Dans un marché du polystyrène très concurrentiel, Total a considéré ne pas avoir la taille critique en Chine, à l’inverse de ses positions en Europe et aux États-Unis.

«Cette cession s’inscrit dans notre stratégie de gestion active de notre portefeuille d’actifs, a expliqué Bernard Pinatel, directeur général Raffinage-Chimie. Nous allons désormais concentrer notre présence dans le polystyrène en Europe et en Amérique du Nord, deux marchés où nous sommes n°2».
Ce projet reste soumis à l’approbation des autorités compétentes.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support