Texte AlternatifDans un secteur pharmaceutique logiquement obsédé par les risques de contamination, les seringues pré-remplies sont devenues un mode d’administration d’injections médicales très usité. Les fabricants de machines pour cette industrie ont donc développé des process industriels pour le remplissage depuis de longues années. De l’avis de tous, la technique mécanique des appareils de remplissage des seringues est maintenant mature. Grâce à toutes les nouveautés numériques, l’innovation se situe davantage dans l’amélioration de l’exploitation de la machine et l’optimisation de l’assistance à l’opérateur, maillon faible du système car le moins prédictif.

Pour résumer, les progrès viennent de ce concept très à la mode appelé 4.0 ou Usine connectée. «Nous voyons un avenir brillant pour les technologies digitales» confirme Fabrice Escourrou, responsable commercial pour les zones francophones en Europe de l’allemand Optima Pharma, qui se présente comme l’un des leaders des machines de remplissage de seringues en nest (matrice). «La digitalisation apporte notamment de grands avantages pour la sécurité du process, qui joue un rôle important dans l’industrie pharmaceutique. Chaque étape peut être surveillée et la machine peut réagir intelligemment sans que l’opérateur n’ait besoin d’intervenir».

Extrait de la revue n° 632 - Octobre 2018. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support