Texte AlternatifEn marge des deux grandes familles de produits cosmĂ©tiques - les crèmes et les parfums - le gloss et le mascara ont toujours Ă©tĂ© associĂ©s lorsqu’il s’agit de packaging. Pour quelle raison, alors qu’ils n’ont pas le mĂŞme usage ? «Leur densitĂ© et leur comportement sont semblables, ils sont tous les deux proposĂ©s en petit volume dans des flaconnettes et ils sont obligatoirement accompagnĂ©s d’un petit instrument (joint essoreur, wiper), pinceau ou brosse» avance Steffen Demas, chef de projet chez Groninger, fabricant allemand de machines plutĂ´t haut de gamme. «En ce qui concerne la manipulation des produits et le contenant lui-mĂŞme, une mĂŞme machine peut gĂ©rer le gloss comme le mascara. Et les mĂ©thodes de remplissage sont identiques, Ă  savoir volumĂ©trique» indique Éric Saudou responsable des ventes chez l’italien TGM Tecnomachines, spĂ©cialistes des machines remplisseuses de tubes pour la cosmĂ©tique.

Extrait de la revue n° 635 - Février 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support