Dans le Lot, 7500 tonnes de verre d’emballages sont recyclées par an, ce qui représente 4 bouteilles sur 5 récupérées. Une belle performance. Mais Gérard Miquel, président du Syded syndicat départemental qui gère le traitement des déchets ménagers du Lot, veut aller encore plus loin. Et mobiliser ses concitoyens sur la 5è qui, elle, n’est pas collectée et représente un tonnage de 10 kg par an.

Or, recycler des emballages coûte moins cher que de payer leur enfouissement dans une installation de stockage de déchets destinée aux ordures ménagères. Chaque tonne de verre valorisé permet aux collectivités, et donc aux habitants, d’économiser jusqu’à 130 €, peut–on lire dans l’édition de janvier de Synergies, journal d’information du Syded qui consacre son numéro au recyclage du verre.

Cependant, 10 kg de verre par an et par personne finissent encore dans les poubelles, poursuit le journal Synergies. «Pour voir l'ampleur de ce "petit" chiffre à l'échelle de notre territoire, il faut imaginer 170 camions, en file indienne sur plus de 2,5 km, en route pour la décharge... Ce gâchis coûte aux Lotois 220 000 € chaque année. C'est le prix des bouteilles vides de sens» écrit Synergies.

Créé en 1996, le Syded, syndicat départemental, gère le traitement des déchets ménagers et assimilés du Lot. Au fil des années, à la demande des élus locaux, son champ d'actions s'est élargi sur de nouvelles compétences environnementales.

Texte AlternatifAu plan national, selon les derniers chiffres de l’Ademe de 2016 (chiffres du site de Verre Avenir), le taux de recyclage du verre d’emballage en France est de 76,1%, soit plus de 3 bouteilles sur 4. Plus de 2 millions de tonnes de verre ont été collectées.

Pour 2019, la nouvelle valeur du prix de reprise du verre proposée par la filière verre est fixée à 24,38 €/T. Elle s’applique aux collectivités signataires d’un contrat CAP 2022 avec Adelphe ou Citeo ayant choisi l’option filière pour la reprise de ce matériau.

Ce prix a Ă©tĂ© Ă©tabli en suivant les règles de calcul du nouvel agrĂ©ment : il a Ă©tĂ© actualisĂ© par rapport Ă  la valeur prĂ©cĂ©dente (2018) en appliquant un indice tenant compte de la variation du coĂ»t du calcin au niveau europĂ©en et de l’évolution des prix Ă  la production de l’industrie française mesurĂ©e par l’INSEE.


Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support