Texte AlternatifDepuis son introduction il y a vingt ans, l’étiquetage énergétique a, par son succès, encouragé le développement de produits toujours plus économes en énergie. Il en a résulté que le système d’étiquetage actuel est devenu trop complexe.

Des règles plus claires en matière d’étiquetage énergétique, en passant de l’échelle actuelle A + + + à G à une échelle énergétique de A à G, devraient les rendre plus compréhensibles par les consommateurs, selon la Commission.

Un produit présentant une classe d’efficacité énergétique A + + + pourrait, par exemple, devenir une classe B avec la nouvelle échelle, sans modification de sa consommation d’énergie.

Ces nouvelles étiquettes seront visibles pour les consommateurs européens en magasin et en ligne à partir du 1er mars 2021.