Alors que les bouteilles en verre utilisées sont recyclées à 86% et sont composées de 75% en moyenne de verre recyclé (calcin), l’ambition des brasseurs est de tendre vers 100% de bouteilles en verre recyclées en 2030.

Le taux obtenu aujourd’hui bénéficie du geste de tri qui est déjà ancré dans le quotidien des Français depuis 45 ans. Le 100% est donc possible «grâce à la densification des points d’apport volontaire et à la re-mobilisation en faveur du tri sélectif du verre».

Texte AlternatifEn dix ans, le poids moyen des bouteilles a diminué de 8 grammes, soit une réduction de plusieurs milliers de tonnes de CO2.

La filière brassicole s’engage également à recycler 90% des canettes d’ici à 2025. Tout comme elle veut défendre 
le réemploi et la consigne dans les cafés-hôtels restaurants et en circuit local dans les magasins, là où c’est d’usage.

En effet, «la consigne pour réemploi n’a pas pour vocation à s’étendre sur l’ensemble du territoire en raison des contraintes logistiques et environnementales liées à son utilisation. Les brasseurs français s’engagent à la défendre partout où elle est pertinente, notamment dans les circuits de distribution courts et là où elle est encore d’usage».

Texte AlternatifAujourd’hui, 3 millions de fûts métalliques, d’une durée de vie de 15 ans environ, et 60 millions de bouteilles en verre, sont consignés pour réemploi dans le circuit des cafés-hôtels-restaurants et en approvisionnement local.

3ème pays européen en nombre de sites de production, la France compte 1600 brasseries, de toutes tailles. 90% des Français vivent aujourd’hui à moins de vingt minutes d’une brasserie. Le nombre d’entreprises a été multiplié par 5 en 10 ans.

70% des bières consommées en France sont brassées en France. Pour 34 000 cafés français, la bière représente en moyenne 40% du chiffre d’affaires.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support