Texte AlternatifLe CFA (Comité Français des Aérosols) reste toutefois attentif aux évènements réglementaires/politiques qui pourraient impacter l’activité de ses membres, et notamment pour 2019, la loi Egalim1, qui aurait une sérieuse incidence sur le segment «insecticides», ou encore le Brexit qui amènerait à un transfert de lignes de remplissage. Les évolutions par segment sont des plus hétérogènes. Alors que les soins du corps affichent une augmentation moyenne de 3,5% pour un total volume/remplissage de 444.6 millions d’unités de générateurs d’aérosols (+20,7%* en mousses capillaires et laques, +3,3%* en mousses et gels de rasage, -7,2%* en déodorants et anti-transpirants et -4%* en produits solaires, brumisateurs, shampoings secs, autres), le segment pharmacie & produits vétérinaires, très dépendant des nouveaux lancements, affiche un repli à -5,4%*. L’alimentaire (et divers) subit, quant à lui, un gros décrochage avec un résultat à -88%* dû à la disparition sur le marché français d’un important remplisseur et au transfert de volumes hors de France.

1 Loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable.
2 En volume de remplissage sur 2018.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support