Texte AlternatifAdapter les machines en fonction des besoins industriels
Si les machines de pesage associatif d’Ishidasont davantage connues pour des applications agroalimentaires, l’offre du constructeur japonais trouve également sa place au sein d’industries plus lourdes. Ainsi, Carbo France, leader en production de charbon de bois dans l’Hexagone, a dernièrement fait appel à Ishida pour s’équiper de deux lignes semi-automatiques de conditionnement. Avec un chiffre d’affaires de 7 millions d’euros, l’entreprise produit 10000 tonnes/an qu’elle distribue aux GSA, et restaurants professionnels. Pour répondre aux conditions extrêmes du process - l’usine fonctionne en 5x8, 7 jours sur 7 et l’atmosphère chargée en poussières - le constructeur choisit d’équiper Carbo France de deux peseuses associatives 14 têtes avec bennes de 7 litres. Les associatives IP66 sont munies chacune d’un carter et d’un système de pressurisation afin de réduire et d’éliminer les émanations de poussière. Le charbon de bois est conditionné dans des sacs en papier de 4, 6, 8 et 10 kg. Pour ces derniers, Ishida a reconsidéré l’alimentation des peseuses en installant des vibrants. «Nous sommes parvenus à gagner entre 2,5 et 3% par rapport à l’ancien système. Par exemple, pour un poids cible de 6000 g, la charge moyenne délivrée est de 6011 g. Cette économie va nous permettre d’amortir notre investissement en moins de 5 ans», commente Nadège Simon, gérante de Carbo France.

Gagner en précision pour suivre le rythme
Texte AlternatifPour Mettler Toledo, l’enjeu du moment reste d’adapter les machines, et plus prĂ©cisĂ©ment son offre de trieuses pondĂ©rales Ă  des cadences de remplissage de plus en plus rapides. «Le challenge est de garder la prĂ©cision du pesage malgrĂ© des machines qui gagnent en vitesse. Et pour y parvenir, il faut travailler sur les deux composants essentiels d’une trieuse : sa cellule de pesĂ©e et son châssis», explique Eric Bertrand, chef de produit spĂ©cialisĂ© en pesage dynamique, chez Mettler Toledo. C’est ainsi, que la dernière nĂ©e des trieuses pondĂ©rales, la sĂ©rie C, est dotĂ©e d'une cellule de pesĂ©e protĂ©gĂ©e contre les parasites environnants grâce Ă  des filtres Ă©lectroniques adaptĂ©s et d’un châssis Ă©tudiĂ© pour rĂ©sister aux vibrations. RĂ©sultat : un gain de prĂ©cision de pesage de 30% par rapport Ă  la sĂ©rie prĂ©cĂ©dente, Ă  la mĂŞme cadence.

Extrait de la revue n° 638 - Mai 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support