Texte AlternatifSur fond d'actualité, la journée aura notamment permis de faire le point sur les évolutions de la législation environnementale en matière d'emballages destinés au contact alimentaire et la transposition des directives européennes (exigences essentielles, réemploi et recyclage des emballages, hiérarchisation des déchets et réduction de l'incidence des plastiques) dans le Code de l’Environnement. Rappelons que 70% des emballages en France sont utilisés pour des denrées alimentaires et que 33% sont conçus en matières plastiques.

Outre les sujets de la réduction de l’incidence des plastiques sur l’environnement et de la restriction de l’emploi d’articles en matières plastiques, ce sont également les problématiques de sécurité alimentaire dont il était question. Incidences de la réduction à la source des matériaux, risques chimiques liés à la valorisation et au réemploi des emballages, conséquences des interactions contenants/contenus, risques de contamination liés aux matériaux biodégradables et compostables figuraient parmi les sujets auxquels Jean-Mario Julien (Ingénieur R&D) et Patrick Sauvegrain (Expert Matériaux au Contact des Aliments), tous deux experts au Pôle Chimie et Physico-Chimie des Matériaux du LNE, ont tenté d’apporter des éclaircissements.

Également au programme de cette journée, les évolutions apportées par la version 6 du référentiel de certification BRC packaging dont la sortie est prévue en août 2019.

Extrait de la revue n° 639 - Juin 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support