Texte AlternatifIdentifiées comme «l’une des technologies clé de l’industrie» par le Ministère de l’Economie, les machines de tri par capteurs optiques deviennent incontournables pour répondre aux objectifs de l’UE et assurer la transition technologique des centres de tri. «Et d’autant plus en France, où l’extension des consignes de tri par Citeo prévue pour 2021, demande des machines de haute technologie afin de conserver la qualité des flux triés», comme le constate Frédéric Durand, directeur général de Tomra Sorting France.

Parmi les solutions Tomra, Flying Beam® s’appuie sur un système de scan point par point dans le proche infrarouge, qui permet de séparer par différence de viscosité les barquettes PET monocouche des bouteilles en PET dans un flux de déchets ménagers continu, comme c’est le cas pour la machine Sharp Eye. Dotée d’une intelligence artificielle, Flying Beam® se concentre de manière intensive sur la zone du convoyeur en cours de numérisation, distinguant ainsi les différences moléculaires les plus fines au sein du flux de matériaux. Un avantage pour les centres de tri qui gagnent en précision. «Même avec des matériaux très mélangés en entrée, ce process obtient une efficacité de tri de plus de 95%», souligne Frédéric Durand. La technologie est déclinée désormais au sein d’une gamme complète de machines.

• Innosort Flake, un outil équipé de doubles capteurs, offre une combinaison inédite sur le marché. Dotée de caméras RGB et de capteurs infrarouges, elle peut séparer les paillettes plastiques par couleur et par types de polymères sur des flux de matières à très haut débit, avec un niveau de pureté satisfaisant. C’est la dernière-née chez Tomra.

• Autosort, avec option LOD, est la première machine du marché à récupérer les polymères noirs valorisables, dans un flux de matériaux d’emballage. Initialement développée pour l’automobile et le tri des broyats de pare-chocs, ce procédé s’avère intéressant dans la perspective d’extension des consignes de tri des emballages à l’ensemble des plastiques.

• Avec Autosort Black, Tomra franchit un cap supplĂ©mentaire : trier sur une granulomĂ©trie originelle les polymères noirs entre eux, dans un flux de plastiques noirs, grâce Ă  des lasers infrarouges, un capteur de mĂ©taux, ainsi que des rayons X. Ce tri permet entre autres de rĂ©aliser une valorisation Ă©nergĂ©tique des plastiques noirs/sombres, et de recycler ces derniers en produits plastiques de la mĂŞme couleur.

Extrait de la revue n° 639 - Juin 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support