Ainsi, 79% des sondés pourraient se détourner d’une marque de luxe si l’emballage se révélait non respectueux de l’environnement. Une préoccupation encore plus marquée chez les moins de 35 ans où cette part atteint 89% d’adhésion.

Texte Alternatif

Les attentes des consommateurs portent en priorité sur la recyclabilité (55%), l’économie d’emballages (48%) et la réutilisation (43%). Des attentes qui peuvent varier parfois sensiblement selon les typologies de produits. Lorsqu’il est question de la réduction de l’emballage, l’attente est plus forte s’agissant des crèmes de soins (55%) que des articles de maquillage (39%). Le challenge sera d’autant plus dur à relever que l’univers du luxe, avec ses codes distinctifs, a pour habitude de faire appel à des matériaux et des décorations allant à l’encontre des critères de recyclabilité : encrages intenses, effets métallisés, etc.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support