La collecte de 100% des emballages doit passer par la finalisation de l’extension des consignes de tri sur l’ensemble du territoire, et par l’instauration d’une nouvelle Responsabilité Élargie du Producteur (REP) pour les emballages industriels.
La mise en place d’une filière de compostage industriel permettrait également d’améliorer la collecte des biodéchets.
Mais pour Elipso, l’enjeu de demain sera l’accès à la matière plastique recyclée alors que le projet de loi prévoit la possibilité d’imposer un pourcentage minimum d’incorporation de matière recyclée pour la mise sur le marché de certains produits. La mise en place de dispositifs de consignes et la nouvelle organisation de la collecte des emballages (ménagers et industriels) doit permettre d’augmenter les gisements de plastiques recyclés disponibles sur le marché. La loi doit également soutenir le déploiement des nouvelles filières de recyclage plastique (film PP, PS, …) et encourager l’innovation (recyclage chimique, …) dans un secteur en pleine mutation.

Françoise Andres «souhaite un débat apaisé sur les emballages plastiques. Notre secteur innovant s’inscrit pleinement dans le champ de l’économie circulaire. Le temps industriel est plus long que le temps médiatique. Notre industrie contribue pleinement à la réussite de la transition environnementale de notre pays».

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support