Texte AlternatifDestiné aux emballages opaques et colorés, Treva est obtenu à partir de cellulose de branches de pin FSC non valorisées (à hauteur de 40%) et se positionne comme une alternative à l’ABS ou à un composé styrénique, couramment utilisés pour la production d’étuis de rouges à lèvres, boîtiers ou bouchons. Ces derniers mois, Eastman a en parallèle annoncé le déploiement de deux nouvelles technologies en matière de recyclage.

• Basé sur le principe de méthanolyse, le recyclage circulaire avancé décompose les produits à base de polyester. Ces composants sont être réintroduits dans la production de nouveaux dans le cadre d’une boucle circulaire. Eastman prévoit une exploitation à pleine échelle dans un délai de 24 à 36 mois.

Texte Alternatif• Quant à la technologie de renouvellement du carbone, elle a pour objectif de reconvertir les déchets de plastique mixte, notamment les plastiques difficiles à recycler tels que les emballages de produits cosmétiques, sous la forme de leurs composants moléculaires. Ils sont réintroduits dans la production d'un éventail de matériaux, tels que les plastiques et les produits cellulosiques. «Treva sera le premier produit d'Eastman à bénéficier de la technologie de renouvellement du carbone, qui verra ainsi son profil environnemental amélioré en son début de vie», commente Kendra Harrold, directrice marketing en matière d'emballage. Eastman prévoit de commercialiser ce produit d'ici la fin de l'année 2019.

Extrait de la revue n° 640 - Juillet/Août 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support