L’on voit se multiplier ces derniers mois des propositions originales, qui se veulent pleinement engagées dans cette éco-responsabilité citoyenne. Un regard frais et un enthousiasme qui laissent place à une réelle créativité, qu’il faut accompagner pour rendre leurs idées viables sur les plans industriel et commercial.

Ainsi, Mi Zhou, une jeune Ă©tudiante Ă  l’Ecole d’Arts et de Design Saint-Martins Ă  Londres, a dĂ©veloppĂ© une gamme d’emballages cosmĂ©tiques Ă  partir de savon protĂ©gĂ© et enduit d’un film de cire d’abeille, qu’elle a baptisĂ© « Soapack ». Des flacons au style volontairement rĂ©tro qui, une fois vides, s’utilisent comme un savon classique pour se laver. Un concept zĂ©ro dĂ©chet ingĂ©nieux !

Aux derniers Pro Carton Young Designers Awards 2019, coup de cĹ“ur pour le projet du finaliste : Save the Bees. ImaginĂ© et dĂ©veloppĂ© par Sophia Huber & Daniela Betz, l’emballage sous la forme d’un arrosoir Ă©quipĂ© d’un bec verseur contient des graines de fleurs pour fournir pollen et nectar aux abeilles. Sur le carton, un message de sensibilisation Ă  l’avenir de ces ouvrières se veut engagĂ©.

Sur le prochain salon Cosmetic 360 Ă  Paris, les jeunes seront Ă©galement conviĂ©s Ă  faire preuve d’imagination et de crĂ©ativitĂ© autour d’un Ă©vĂ©nement devenu incontournable, le Hackathon 360. ParrainĂ© par le groupe LVMH, sept Ă©quipes de 2 Ă  7 Ă©tudiants venus des quatre coins du monde vont devoir plancher autour d’un thème d’actualitĂ© : « Sustainability Beauty Challenge » ou comment en 2025, la parfumerie et la cosmĂ©tique de luxe devront prendre en compte les enjeux environnementaux et sociĂ©taux ?

Autre temps fort pour les jeunes Ă©tudiants très attendu : le concours EmballĂ© 5.0 du Conseil National de l’Emballage sera Ă  suivre avec attention et dĂ©voilera très certainement encore de belles surprises. Les agendas sont d’ailleurs ouverts pour le dĂ©pĂ´t de candidature jusqu’au 13 janvier 2020.

Signe que les choses bougent. L’école Autograf de Paris annonce la création du premier Bachelor Design global éco-responsable, dont l’objectif est de former et préparer des professionnels de la création à opérer dans un cadre de développement durable et d’éco-conception.
Tout un programme !

Extrait de la revue n° 641 - Septembre 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support