Texte AlternatifJusqu’à présent, les marquages sur les dés d’angle (EPAL dans l’ovale) et sur les dés de milieu (IPPC / NIMP 15 et numéro d’identification EPAL) étaient apposés à l’aide de fers de marquage, qui restent autorisés et possibles. «La technique d’impression par jet d’encre sur les dés en bois massif et aggloméré n’a cessé de s’améliorer au cours de ces dernières années. Aujourd’hui, la qualité de l’impression à jet d’encre répond aux exigences de l’EPAL en matière de marquage des dés de palettes», explique Jens Lübbersmeyer, responsable technique de l’EPAL.

Le lancement des nouvelles palettes CP EPAL a nécessité d’apposer les marquages sur des dés plus petits et de différentes tailles. L’impression à jet d’encre permet de répondre à ce défi en assurant une qualité de marquage à la hauteur de la qualité des palettes EPAL. Cette technique pourra également être utilisée pour le marquage de la palette intelligente, actuellement développée au sein de l’«EPAL Lab». «L’autorisation de l’impression à jet d’encre est un élément important dans le cadre du projet de recherche que nous avons lancé l’année dernière avec l’institut Fraunhofer IML», indique le directeur général de l’EPAL, Christian Kühnhold. Le marquage au jet d’encre sera d’abord limité à la fabrication des palettes EPAL et sera accordé au cas par cas à partir d’août 2019, sous couvert du système d’assurance qualité de l’association. Celui-ci contrôlant une fois par mois au moins, ses quelques 1500 utilisateurs de licence dans le monde.

Extrait de la revue n° 641 - Septembre 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support