Texte AlternatifSi des essais sont en cours chez d’autres acteurs de l’emballage, la présence d’un film aluminium pour un effet barrière restait l’inconvénient majeur de ces prototypes.
Un frein qui semble avoir été levé puisqu’Albéa précise que le carton constituera le matériau biosourcé majoritaire (plus de 50%), inséré de part et d’autre de fines couches de PET, et sera sans aluminium. Et sera donc a priori recyclable.

L’objectif est de finaliser cette nouvelle solution technologique rapidement pour des premières fabrications dès 2020.

Ce partenariat témoigne des ambitions de L’Oréal et d’Albéa en matière de responsabilité, et de leur engagement auprès du New Plastics Economy Global Commitment de la Fondation Ellen McArthur.

Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support