L'entreprise a confirmé que d'ici à 2025, elle :

• réduira de moitié son utilisation de plastique vierge en diminuant de plus de 100 000 tonnes son utilisation absolue d'emballages plastiques tout en accélérant son utilisation de plastique recyclé (25% d’ici la même échéance) ;
• contribuera à la collecte et à la transformation de plus d'emballages plastiques qu'elle n'en vend, Unilever ayant actuellement une empreinte plastique de 700 000 tonnes par an. Soit une participation d’Unilever à la collecte et à la transformation d'environ 600 000 tonnes de plastique par an d'ici 2025. Cet objectif sera atteint grâce à des investissements et à des partenariats visant l'amélioration d'infrastructures de gestion des déchets dans plusieurs des pays dans lesquels Unilever est présente.

Texte AlternatifDepuis 2017, avec son concept «Less, Better, No Plastic», Unilever travaille Ă  accĂ©lĂ©rer l’éco-conception de ses produits. A l'instar de son nouveau format Cif Eco-refill qui Ă©limine 75 % de plastique, et les nouvelles stations de recharge pour shampooings et dĂ©tergents de lessive, dĂ©ployĂ©es dans les magasins, les universitĂ©s et les distributeurs automatiques mobiles en Asie du Sud-Est. Dans le cadre de ce programme, un nouveau pigment utilisĂ© par les marques Axe (Lynx) et TRESemmĂ©, a Ă©tĂ© mis au point. Avantage : il est dĂ©tectĂ© par les systèmes optiques des usines de recyclage, ce qui rend le plastique noir recyclable. Autre exemple : la «festival bottle» de Lipton rĂ©alisĂ©e Ă  partir de plastique 100 % recyclĂ© et collectĂ©e Ă  l'aide d'un système de dĂ©pĂ´t.

Enfin dans le cadre du projet Loop (voir ebonus du 17 mai 2019), Unilever a commercialisé des barres de shampooing, des tablettes de dentifrice rechargeables, des bâtonnets déodorants en carton et des brosses à dents en bambou. Autant de produits qui réduisent considérablement la quantité d’emballages.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support