Texte AlternatifStora Enso a, par exemple, créé la surprise en dévoilant le premier tube en carton du salon. Quelques jours seulement avant l’annonce du lancement de celui de L’Oréal en partenariat avec Albéa. Les coffrets en carton poursuivent également leur transformation, intégrant progressivement des matériaux issus de filières de revalorisation (résidus de kiwi pour Autajon, ou de fibres textiles pour Favini). Conséquence du «plastic bashing», le PET recyclé à la cote. Le Surlyn™, bien connu, n’échappe pas non plus à la vague du recyclé. Premi et Dow présentaient ainsi des capots composés de 40% de Surlyn™ recyclé, issu des chutes post-industrielles de fabrication de capots. D’autres pistes de sourcing émergent en parallèle. A l’instar de la gamme GreenLine de Qualiform intégrant des matériaux, par exemple, biosourcés d’origine marine. Ou encore de la collection Cristal Revel d’Eastman, primée par un Luxe Pack in green à cette édition, de copolyesters issus de matériaux PCR. Après avoir lancé sa gamme de pompes et sprays 100% PCR début 2019, Silgan Dispensing étoffe son portefeuille avec de nouvelles références et un pantone de 80 couleurs.

Le verre n’est pas en reste. Estal a également été récompensé pour son verre recyclé proche de 100%, décliné dans des formes modernes et tendance. La question de l’allégement du verre est d’autant plus d’actualité, que de nombreux verriers constatent une transition des pots plastiques vers le verre en cosmétique. Verescence exposait ainsi la nouvelle version du pot Abeille Royale Guerlain réalisé à partir du verre allégé Infini et intégrant 25% de PCR ou encore les pots Clarins fabriqués à partir de l’Infini Neo composé de 65% de PIR, 25% de PCR et de 10% de matières premières vierges.

De l’extra Flint au Verre Ambre en passant par le Verre Vert, Stoelzle propose aussi un large éventail de verre incluant du PCR ainsi que des techniques de décor 100% minérales plus respectueuses de l’environnement comme avec QualiGlass Coat, qui économise 77% d’émissions CO2 par rapport à un laquage hydro classique. Côté personnalisation, les films métallisés sans couche plastique se développent, que ce soit chez Duran Dogan avec sa technique Gloss & Green, MMP avec Green Metal ou encore Rexor avec BlueLake® Galaxy. L’univers de l’éco-conception est loin de s’essouffler et sera d’ailleurs le prochain fil rouge de la seconde Edition Spéciale by Luxe Pack, qui se tiendra du 26 au 27 mai 2020 au Carreau du Temple.

Extrait de la revue n° 642 - Octobre 2019. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support