Parmi ces dĂ©chets, les emballages plastiques qui constituent les 2/3 se dĂ©marquent puisque 700 000 tonnes supplĂ©mentaires ont Ă©tĂ© recyclĂ©es en 2018 par rapport Ă  2016 : soit un taux moyen de 42%. Deux facteurs concourent Ă  cette progression rapide selon l’association : la mise en place d’une collecte sĂ©parĂ©e et l’interdiction de mise en dĂ©charge observĂ©s dans les pays europĂ©ens facilitent le recyclage.

Pourtant à y regarder de plus près, le bilan est plus mitigé en France. Si le recyclage des déchets plastiques enregistre une nette accélération ces deux dernières années (+6,8% entre 2016 et 2018 vs. +5,7% en Europe), il ne représente que 24,5% des déchets collectés, contre 43,3% pour la valorisation énergétique et 32,5% pour la mise en décharge. En 2018, les emballages plastiques post-consommation ont représenté 3,7 MT (2,5 MT pour les déchets ménagers et 1,2 MT pour les déchets industriels et commerciaux). Plastics Europe compte sur l’extension de la consigne de tri des emballages ménagers d’ici 2022 par Citeo et une application plus effective de la collecte séparée des déchets plastiques industriels et commerciaux pour améliorer ces chiffres et espérer atteindre les objectifs européens de recyclage des emballages plastiques de 50% en 2025 et 55% en 2030.

Extrait de la revue n° 645 - Février 2020. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support