Texte AlternatifPour sa dernière Ă©dition en 2017, le salon avait attirĂ© plus de 170 000 visiteurs. «Nous avons aujourd’hui 300 exposants sur liste d’attente. Nous avons dĂ» supprimer certains espaces veille & innovation pour satisfaire un maximum de demandes et optimiser les surfaces disponibles», explique Thomas Dohse, directeur adjoint du salon. Pour Messe DĂĽsseldorf, chaque mètre carrĂ© compte. Le plus gros exposant, le groupe IMA, occupe Ă  lui seul les deux tiers du Hall 17 sur 4000 m² de surface d’exposition. «C’est ce qui fait notre force : c’est le seul salon qui met rĂ©ellement en avant les innovations produits mais surtout les machines en conditions rĂ©elles. interpack est en quelque sorte une usine dans le salon», ajoute Thomas Dohse. Et pour faciliter la venue des visiteurs, les organisateurs ont dĂ©cidĂ© de rĂ©amĂ©nager et de regrouper les halls par secteur industriel. Six* univers voient ainsi le jour :

Texte Alternatif• Process et machines pour l’emballage de denrĂ©es alimentaires, boissons, biens de consommation et biens industriels : Halls 5, 6 et 11 Ă  15 ;
• Process et machines pour l’emballage de confiseries et de produits de boulangerie et de pâtisserie : Halls 1,3 et 4 ;
• Process et machines pour l’emballage de produits pharmaceutiques et cosmĂ©tiques : Halls 15 Ă  17 ;
• Machines pour la technologie d’étiquetage et de marquage, production d’emballages, impression d’emballage intĂ©grĂ©e : Halls 8a et 8b ;
• MatĂ©riaux d’emballage et emballages : Halls 7a, 7, 8a, 9 et 10. Ce pĂ´le rassemble Ă  lui seul plus de 900 exposants ;
• En plus du salon Components consacré à la sous-traitance (commande, capteurs, manutention, etc.), qui se tient en parallèle de l’interpack, dans le grand hall temporaire 18 sur 5000 m².

Texte AlternatifDes outils digitaux sur le site interpack.de permettront aux participants en amont de mieux prĂ©parer leur visite. « Notre plateforme Matchmaking a Ă©tĂ© complĂ©tement repensĂ©e pour aider Ă  la crĂ©ation d’un plan de hall personnalisĂ©, Ă  la prise de rendez-vous en ligne mais aussi au suivi des dernières innovations des exposants. L’ensemble de ces services peuvent ĂŞtre tĂ©lĂ©chargĂ©s via notre application sur smartphone », dĂ©taille le directeur adjoint du salon.

En marge de l’interpack, deux temps d’échanges seront proposés. Le premier au travers du congrès Save Food, consacré à la réduction du gaspillage alimentaire, et transposé pour la 1e fois à Düsseldorf pour l’occasion. Le second avec la création d’une journée conférence** le 12 mai 2020 autour du sujet au titre volontairement provocateur «Vivre sans packaging ?». De grands noms de l’industrie (Henkel, Unilever, Nestlé, Constantia Flexibles) mais également associations et chercheurs (WWF, Systemiq, institut ifeu ou Thinkstep) seront invités à échanger avec le public sur des solutions concrètes et leurs visions du packaging de demain, loin de tout débat passionné et de partis pris.

  • A noter, deux pavillons Business France seront prĂ©sents dans les Hall 9 et 11.
    • confĂ©rence payante tarif 299 euros, inscription sur interpack.de


Extrait de la revue n° 645 - Février 2020. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support