Texte Alternatif

Lors de la mise en conserve des aliments, un vide poussé est généré afin de permettre la conservation des aliments sans changement de goût ni perte de couleur. Un processus qui permet de réduire au minimum l'utilisation de liquides de couverture. Grâce à l’extraction de l’air, les aliments ne s’oxydent pas, gardent ainsi leur consistance naturelle et leur fraîcheur, ce qui permet d’éviter l’ajout de sel ou de sirop supplémentaire. Développée par la société espagnole Auxiliar Conservera, basée en Murcie, le principe de conserve OpenVac, récompensée par le prix «Can of the Year», a pu devenir réalité grâce au partenariat avec le fournisseur d’acier d’emballage thyssenkrupp rasselstein.

Texte Alternatif«Une longue phase d'essai a été nécessaire pour trouver le matériau adapté à la fabrication de cette boîte de conserve et développer la géométrie appropriée. Notre partenaire thyssenkrupp Rasselstein à Andernach nous a activement soutenus en développant et en testant conjointement différents profils et modèles de moules», explique José Manuel Meca Gómez, pdg d’Auxiliar Conservera.

Boîte emboutie, formée de deux pièces (fond et corps), OpenVac est fabriquée à partir de l’acier rasselstein® High Formability. Doté d’une fermeture hermétique, ce nouveau modèle permet une ouverture facile et sécurisée par le consommateur sans ouvre-boîte, sans risque de blessure grâce à ses bords arrondis. Le couvercle est simplement percé d'un trou fermé par une languette en aluminium. Lorsque la languette est retirée, le vide est rompu. Témoin de garantie, un son caractéristique signale au consommateur que le produit a été conditionné conformément à la réglementation et en toute sécurité. Enfin, OpenVac en étant conditionnée via des processus thermiques plus courts permet aussi de réaliser des économies d'énergie, pour une empreinte carbone plus faible.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support