Texte Alternatif

130 000 millions de masques sont prévus sur leur site de production «Les Celluloses de Brocéliande» à Ploërmel. «Nous avions été consultés en 2005 pour concevoir des lignes d’emballage puis une ligne de fabrication de masques post-formés FFP2 pour la société de Bacou-Dalloz / Sperian / Honeywell, à Plaintel dans les Côtes d’Armor», se souvient Eric Gautier, pdg du groupe MG-Tech. Après de multiples rachats, la production de cette société a fermé le site de Plaintel.

Mars 2020, la société «Les Celluloses de Brocéliande», qui produit des couches bébés et des produits d’hygiène féminine pour le groupe Intermarché, se diversifie pour répondre à la forte demande de production de masques de protection contre le virus Covid-19. Et fait appel au groupe MG-Tech, reconnu pour la qualité et la fiabilité de ses lignes d’emballage.

L’urgence de la situation ne laisse qu’un délai très court entre la date de commande et celle de mise en service pour la fourniture de trois machines. Le constructeur mobilise alors une équipe dédiée et spécialisée en étude, en montage et en mise au point. Les compétences requises pour ce projet nécessitent un fort potentiel technique. Un partenariat a également vu le jour avec les fournisseurs locaux pour réduire les temps d’approvisionnement.

Après 12 semaines de développement, le groupe MG-Tech a mis au point trois machines pour la mise en volume des étuis, la mise en étui sous flowpack par lot de 50, la dépose de notice, la fermeture par collage hot melt et le contrôle et l’évacuation des produits conformes.

Toutes ces fonctions sont assurées par deux robots d’où une cadence de 150 coups par minute. Les machines pourront répondre au marché actuel et seront évolutives pour les futures demandes... Ce type de machine peut emballer des masques FFP2 ou Chirurgicaux selon les spécificités produits des clients.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support