Texte AlternatifDiffĂ©rentes voies sont actuellement explorĂ©es, qu’elles soient mĂ©caniques ou chimiques, et dans le cas de la dissolution, Syndifrais appuie le PS comme un matĂ©riau prĂ©sentant l’avantage d’avoir une capacitĂ© de circularitĂ© «complète». Le projet R&D Recyqualipso a Ă©tĂ© lancĂ© en 2019 par Valorplast et Syndifrais, avec le soutien financier et technique de Citeo et fait participer plusieurs partenaires (Amalur, Eslava, Total, Paccor, Coexpan, Cedap, Bobino, Storopack…). La première phase du projet a portĂ© sur deux Ă©tapes cruciales du cycle de rĂ©gĂ©nĂ©ration du PS : d’abord amĂ©liorer les performances lors de l’étape du tri des dĂ©chets, afin d’isoler un gisement de PS d’une puretĂ© suffisante avant la phase de recyclage proprement dite. La seconde Ă©tape a permis de tester diffĂ©rentes techniques de rĂ©gĂ©nĂ©ration du PS afin d’en optimiser la qualitĂ©, en vue d’un recyclage mĂ©canique ou par dĂ©polymĂ©risation (chimique). Les premières conclusions du projet Recyqualipso seront dĂ©voilĂ©es Ă  l’automne 2020. Pour rappel, le PS est le matĂ©riau majoritairement utilisĂ© pour emballer les produits laitiers frais, yaourts, desserts et crème fraĂ®che (71%, contre 16% pour le PP, 8% pour le PEHD et 5% pour le PET). A noter que d’autres initiatives autour du PS sont en cours de dĂ©ploiement. A l’instar de la SCS (Styrenics Circular Solutions), une plateforme paneuropĂ©enne pour le recyclage du PS ou encore EPS Sure Life, un projet soutenu par la Commission europĂ©enne pour recycler le polystyrène expansĂ© en PS Ă  vocation alimentaire.

Extrait de la revue n° 649 - Juin 2020. Reproduction interdite sauf accord écrit d'Emballage Digest ou mention du support