Texte Alternatif

«En tant qu’acteur engagé dans l’utilisation raisonnée des emballages depuis plus de 20 ans (écoconception, passage au PET 100% recyclable dès 1998 et introduction de rPET), il ne nous manquait plus que l’opportunité d’apporter une contribution mesurable à la protection des océans, un sujet qui nous concerne tous», explique le Groupe Guillin.

Texte AlternatifGrâce à ce partenariat avec Prevented Ocean Plastic™, c’est au total près de 500 millions de bouteilles plastique qui ne termineront pas dans la nature et donc dans les océans. Le programme permet aussi de développer les infrastructures de recyclage dans les zones classées à risques et d’offrir un revenu aux personnes qui collectent le plastique. L’ensemble du processus est audité et certifié par OceanCycle®, un organisme indépendant, qui garantit la totale traçabilité du produit et l’éthique sociale en s’assurant du respect des droits des personnes impliquées dans toute la chaîne.

Texte Alternatif

«En intégrant ainsi dans nos emballages de la matière Prevented Ocean Plastic™, nous souhaitons faire prendre conscience que le plastique, s’il est collecté, trié et recyclé, n’est pas un déchet, mais une ressource. C’est aussi une action préventive de sensibilisation du public aux gestes de tri et une incitation à adopter un comportement citoyen responsable, la preuve qu’ensemble, nous pouvons faire du plastique sa propre ressource», explique le Groupe Giullin. Le fabricant d’emballages plastiques thermoformés précise ainsi que son outil industriel est dimensionné pour traiter l’intégration parfaite de cette matière et que Prevented Ocean Plastic™ peut être intégré dans l’ensemble de ses emballages, à un pourcentage à définir avec les besoins de chaque client. Il sera d’ores et déjà présent dans la gamme Distripack pour les fruits et légumes et la gamme Formipack pour les sushis et les gammes viande et poisson au Royaume-Uni.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support