Texte Alternatif

Aujourd’hui, le PS est recyclé en très grande majorité, en Allemagne et Espagne, sans possibilité de retour à l’emballage alimentaire et souvent pour des applications à faible valeur ajoutée. En parallèle, avec le déploiement de la simplification du geste de tri, de nouvelles tonnes de PS sont collectées, nécessitant de nouveaux débouchés. L’enjeu est donc de taille. La création d’une filière de recyclage permettrait de développer davantage la circularité du matériau. Avec ce Consortium, les participants auront la tache d’évaluer, d’ici fin 2020, la faisabilité du développement d’une filière de recyclage du PS en France, tant sur le plan économique que technologique.

Au vu des avancées technologiques de ces derniers mois, deux grandes voies technologiques, mécaniques et chimiques, sont aujourd’hui à l’étude et des essais sont en cours pour valider le retour possible à l’alimentaire. Les résultats attendus fin 2020 permettront de définir les conditions de création d’une filière de recyclage du polystyrène en France. Le consortium s’appuiera sur l’expertise de ses membres (actuels et futurs) pour établir un cadre de travail et de prises de décision afin de contribuer à l’objectif de 100% de polystyrène recyclable en France en 2025.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support