Texte Alternatif

Ce recul s’explique par le manque de visibilité des industriels quant à l’évolution de l’activité dans un secteur où les investissements sont lourds et les projets gelés tant que la situation sanitaire n’est pas meilleure. En raison de la pandémie, les secteurs de l’industrie agroalimentaire en rapport à la RHF (Restauration Hors Foyer) et la cosmétique sont ceux qui ont le plus souffert et dont les investissements ont été les plus freinés alors que ceux des secteurs pharmaceutique et e-commerce tirent mieux leur épingle du jeu.

Selon les statistiques semestrielles réalisées par le Secimep auprès de ses adhérents du groupe «Marquage, Traçabilité, et Etiquetage» représentant les 7* des principales entreprises du secteur en France, elles ont subi en 2020 une baisse de 4% des ventes d’équipements. Les ventes de consommables et de pièces détachées sont restées, elles, à leur niveau habituel.

Texte Alternatif

Pour 2021, les entreprises du secteur prévoient un rebond de l’activité de 3% grâce à la reprise des projets, sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire. Elles prévoient une hausse des effectifs de 1,5% et de leur carnet de commandes de 6%.

61 % des entreprises interrogées par le Secimep s’attendent à une croissance – souvent modérée – avec la sortie de crise. Un tiers prévoit un retour à la situation d’avant-Covid au 2ème semestre 2021. Un autre tiers voit plutôt le retour à la situation d’avant-Covid dans un an ou plus. Mais le dernier tiers estime avoir déjà réalisé le retour à la normale ou le prévoit pour ce premier semestre.

*Allen, Domino, Encore, Markem-Imaje, Novexx Solutions, Videojet et Weber Marking Systems.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support