Texte Alternatif

A l’instar des filières chimie, acier, aluminium, cuivre, zinc, plastiques, la filière bois doit faire face à cette situation inédite et conjoncturelle. Ces difficultés résultent de la conjonction de plusieurs événements d’ampleur internationale. La pandémie mondiale à la Covid-19 ayant désorganisé les chaînes de production et les circuits logistiques internationaux, avec comme conséquence une désynchronisation de la production et de la distribution à l’échelle mondiale. Par ailleurs, un sursaut important de la construction sur le marché américain a entraîné le report d’une partie importante de la demande nord-américaine en bois sur le marché européen. Des exportations très importantes de sciages allemands, belges, scandinaves, autrichiens ou baltes abandonnent le marché français où les prix sont trop bas pour servir le marché US très (trop) rémunérateur. Les scieurs français, quant à eux, privilégient le marché national et leurs clients historiques, ont augmenté leurs cadences pour fonctionner à 110% de leur capacité nominale mais ont besoin de temps pour absorber cette demande nouvelle.

Depuis plusieurs semaines, le prix des sciages est à la hausse, et continue à augmenter à une fréquence presque hebdomadaire. Cet ajustement des prix constitue une nécessité pour le marché français afin de restaurer son attractivité car «coller au prix du marché» est la condition préalable pour disposer des volumes nécessaires. Ce phénomène de hausse des prix des sciages impacte tous les marchés européens. Selon la FEFPEB (Fédération Européenne des Fabricants de Palettes et d’Emballages en Bois), au 4ème trimestre 2020, l’augmentation du prix du bois a eu un impact direct sur le prix des palettes. En effet, l’achat des sciages à palettes représente 70% du prix de revient de la palette. L'indice des prix EUWID montre une croissance rapide des prix, qui a débuté en septembre 2020, pour des produits tels que les palettes EPAL et CP. Les prix des palettes EPAL, palette «étalon» du marché, ont augmenté de plus de 15 % entre février 2020 et février 2021.

Scieurs et fabricants de palettes mettent tout en œuvre pour répondre aux attentes de leurs clients utilisateurs mais l’ajustement de l’offre et de la demande va nécessiter du temps et un allongement des délais de livraison est inévitable, prévient la FNB. «Il est donc important que tous les utilisateurs de palettes anticipent dès à présent leurs commandes à commencer par celles nécessaires pour la période estivale. Cela permet de se prémunir par rapport aux délais de livraisons qui peuvent atteindre dans certains cas 7 à 8 semaines», conseille l’association.

Reproduction interdite sauf accord Ă©crit d'Emballage Digest ou mention du support